Chargement...

©2022 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • Sciences et fantasmes : face aux contre-vérités, des étudiants lancent leur chaîne Youtube

Sciences et fantasmes : face aux contre-vérités, des étudiants lancent leur chaîne Youtube

Publié il y a environ 3 ans

Ancien étudiant de l’université d’Évry passé par les neurosciences à l’université Paris Sud, Yanis Khenniche, 23 ans, et deux de ses camarades, ont lancé une chaîne Youtube destinée à revenir de manière pédagogique sur les sujets scientifiques d’actualité qui font polémique. De l’homéopathie aux vaccins en passant par l’expérimentation animale, ils aborderont chaque sujet sans jugement de valeur, mais de manière rigoureuse et sourcée.

Le saviez-vous ? Grand Paris Sud est le premier pôle européen Santé et Innovations. À ce titre, le territoire propose de nombreuses formations scientifiques de qualité. Un éventail élargi qui permet aux étudiants de s’orienter plus facilement. « Mon parcours est vraiment un processus évolutif, confie Yanis. Depuis tout petit, je veux travailler dans la santé. Je voulais d’abord être médecin, mais cette vocation m’a quitté quand j’ai compris que je pouvais œuvrer à une plus grande échelle. J’ai alors pensé à la recherche. Je me suis dit que je pourrais venir en aide au plus grands nombre en travaillant sur des pathologies… Et puis, j’avais une réelle envie de comprendre les mécanismes du vivant. » Le jeune homme se lance donc dans une licence Science de la vie à l’université d’Évry avant de transformer l’essai avec un Master 1 de Biologie santé à Paris Saclay et un Master 2 Signalisation cellulaire et neuroscience à Paris Sud. Un bagage solide qui le conduit à l’Institut du cerveau et de la moelle épinière, à la Salpêtrière, à Paris, où il travaille actuellement sur le développement des tumeurs cérébrales dans le cadre de sa thèse. « J’ai réussi à allier mes deux domaines d’intérêt en biologie, à savoir les neurosciences et la pathologie, dans l’étude des tumeurs cérébrales. Un sujet d’étude nécessaire et gratifiant quand on sait qu’on contribue à améliorer la vie des patients. »

Une chaine Youtube pour comprendre

Épanoui, Yanis est aussi bien occupé. Car il s’intéresse également aux tumeurs sociétales qui pullulent sur Internet et sur les réseaux : les contre-vérités scientifiques. « Aujourd’hui, les sciences n’ont plus tellement la cote. Beaucoup de personnes se méfient des scientifiques, se laissent parfois convaincre par les campagnes anti vaccins, et tout cela à cause de l’influence grandissante des fake news relayées sur Internet mais parfois aussi par des organismes publics, c’est assez inquiétant. » Avec deux amis rencontrés au sein de la Fédération nationale des étudiants en science (AFNEUS), Omar El Hamoui et Adrien Podevin, il décide alors de créer une chaîne Youtube. « Notre but est de rétablir la vérité concernant les idées reçues qui font polémique et de comprendre pourquoi elles existent et perdurent. Nous sommes tous les trois diplômés de science dans des domaines différents. Omar dans la biochimie et la physique, moi en biologie et en neuroscience, et Adrien en bio-informatique. Nos parcours sont complémentaires et nous partageons la même affinité pour la vulgarisation scientifique. Cette chaîne s’est vite imposée comme une évidence. Mais à travers elle, nous n’avons pas que des visées éducatives. Nous souhaitons surtout comprendre les raisons sociétales du développement de ces idées et pourquoi elles affectent autant la société. »

Une chaîne pour aller plus loin

Deux vidéos sont déjà disponibles sur leur chaîne. La première sur l’homéopathie et la seconde sur les citations et les dangers de ses mésusages. Une troisième, sur l’expérimentation animale, est prête à être diffusée. « Notre volonté est vraiment de poser un débat apaisé. Nous ne souhaitons pas pointer du doigt, mais comprendre le pourquoi du comment. Pourquoi cette polémique autour de l’homéopathie ? Comment et pourquoi utilisons-nous des modèles animaux en biologie ? Nous nous intéresserons aussi à la vaccination. Mais on sait le sujet très sensible, alors nous allons prendre notre temps pour l’aborder de la meilleure manière possible. » Les jeunes chercheurs et vidéastes partagent la même vision : ils souhaitent que ces vidéos puissent être comprises par n’importe qui. Il s’agit avant tout de faire un état des lieux objectif et précis en laissant chacun se faire sa propre idée « construite ». « Nous ne voulons pas tout mâcher. Nous pensons que c’est important que les gens puissent poursuivre par eux-mêmes et aller plus loin s’ils le souhaitent. C’est pour cela que nous mettons un point d’honneur à sourcer nos vidéos. »

Une chaîne pour tout le monde

Le trio souhaite mettre en ligne une vidéo par mois. Ce qui demande une organisation sans faille. En effet, non seulement deux d’entre eux sont en doctorat, mais en plus, alors que Yanis vit à Grand Paris Sud, près d’Évry, Adrien est dans le sud-est parisien et Omar en Aquitaine ! Heureusement, ils ont mis au point une méthode qui a fait ses preuves. « On commence toujours par interroger nos proches pour savoir quelles sont les idées reçues majoritaires. Puis on les discute. Nous faisons ensuite nos recherches historiques et scientifiques afin de les présenter dans un contexte. Nous écrivons alors les scripts et nous nous corrigeons mutuellement. En vérifiant nos sources, en soumettant de nouveaux angles… Ensuite, nous tournons ensemble sur un week-end et Adrien fait le montage. Quand nous avons tous les trois validé la vidéo, nous lançons la publication. » La première émission a fait 1200 vues en moins d’un mois. Ferez-vous partie des prochains spectateurs du Malin Génie ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à cliquer sur ce lien : ici.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus