Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • Enseignement supérieur : zoom sur les chemins de traverse

Enseignement supérieur : zoom sur les chemins de traverse

Publié il y a 11 mois

Trouver sa voie, se tromper, changer de voie, rebondir, se réorienter, intégrer une école sans passer par les filières classiques, découvrir un métier ou reprendre des études… Il n’est pas toujours aisé de trouver le « bon cursus » du premier coup. Sachez qu’il est toujours possible de changer de formation en cours de route. Pour ce faire, Campus vous oriente dans le labyrinthe de l’enseignement supérieur.

Vous tentez de trouver votre voie dans la jungle de l’enseignement supérieur ? Nous allons tenter de vous y aider à travers quelques cas de figures « emblématiques ».

Intégrer une grande école sans prépa

Vous souhaitez intégrer une grande école sans passer par les traditionnelles prépas hyper sélectives (Maths sup, Maths spé / Hypokhâgne, khâgne…) ? Vous êtes à Bac + 2 ou 3 et vous souhaitez entrer dans une grande école de commerce ou d'ingénieurs ? C’est tout à fait possible. Sachez en effet que ces cursus prestigieux peuvent aujourd’hui être intégrés grâce aux admissions directes, dites aussi « parallèles » ou « sur titre ». Un BTS, un DUT ou deux années de fac validées peuvent aussi vous permettre d'y accéder.

Concours communs, concours Avenir+ pour les ingénieurs, concours Passerelle ou Tremplin pour les écoles de management, sélection sur dossiers et entretiens… à chaque école sa procédure.

Pour y voir plus clair

Les candidats aux admissions « sur titre » sont sélectionnés sur dossier et entretien. Mais un examen est parfois imposé. La plupart des établissements ont regroupé leurs épreuves d’admission parallèle en « banques communes ». 

Il en existe quatre à bac+2 : Ambitions+, Passerelle 1, Team et Tremplin 1

Trois à bac+3 ou 4 : Ambitions+, Passerelle 2 et Tremplin 2.

Quatre écoles à Grand paris Sud

Sur le territoire de Grand Paris Sud, 4 écoles admettent des candidats sur titre. Trois sont des écoles d’ingénieurs : L’École Nationale Supérieure d’Informatique pour l’Industrie et l’Entreprise (ENSIIE) et Télécom SudParis (TSP), située à Évry, ainsi que L'Institut catholique d'arts et métiers (ICAM), à Lieusaint. La quatrième est une école de commerce située à Évry : l’Institut Mines-Télécom Business School (IMT BS).

Une prépa après un premier parcours universitaire

Et pour les étudiants titulaires d'un BTS ou d’un DUT qui souhaiteraient intégrer une grande école d'ingénieur mais qui ne s’estiment pas encore prêt, il existe sur le territoire une classe préparatoire qui s’effectue en un an : l’ATS (Adaptation Technicien Supérieur) ingénierie industrielle est proposée au lycée Robert Doisneau de Corbeil-Essonnes.

Des formations de mise à niveau

Par ailleurs, pour ceux et celles qui voudraient changer de voie ou qui ont déjà une vocation et qui veulent se donner les meilleures chances d’y arriver, sachez qu’il existe également des formations préparatoires aux concours.

Devenir infirmier(e)

Ainsi, pour accéder au Diplôme d’État d'Infirmier, formation de 3 ans accessible après le bac, une « Préparation au cursus de formation en soins infirmiers » est accessible pour les candidats bacheliers et pour les titulaires d’un diplôme d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture. Ça se passe à Corbeil-Essonnes avec le Centre hospitalier Sud Francilien

Devenir un pro de l’audiovisuel

Toujours à Corbeil-Essonnes, le lycée Robert Doisneau, dont on vous a déjà parlé plus haut, propose une Classe de Mise à Niveau « Cinéma-Audiovisuel » afin d’apporter un complément de formation aux bacheliers issus de l’enseignement général (sections L, ES, S) ou technologique (section STI option électronique ou électrotechnique) qui souhaiteraient obtenir un BTS « Métiers de l’Audiovisuel » ou « Photographie » ou préparer les concours d’entrée à l’Ecole Nationale Louis Lumière ou à la Fémis. 

Devenir coiffeur après le bac

Vous avez découvert votre vocation après le bac et la coiffure vous intéresse ? Malheureusement, vous avez suivi une filière générale et vous n’avez pas votre CAP. Que nenni ! La faculté des métiers de l’Essonne vous propose d’être titulaire d’un diplôme de l’enseignement technique équivalent ou supérieur au CAP en 1 an !  Il s’agit d’un exemple parmi d’autres. Mais, d’un point de vue plus général, si vous souhaitez rattraper une filière professionnelle pour obtenir rapidement un diplôme qui vous permettra d’exercer le métier que vous avez choisi, il n’est jamais trop tard et des solutions existent.

Reprendre des études

De même, si vous n’avez pas votre bac et que vous souhaitez obtenir un diplôme d’enseignement général équivalent ou supérieur au bac, là encore, il n’est jamais trop tard et plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Ainsi, sur le territoire, les DAEU (Diplôme d’accès aux études universitaires) de l’IUT de Sénart-Fontainebleau  et de l’université d’Évry vous permettent d’accéder à l’enseignement supérieur. Sachez que le DAEU est un diplôme national reconnu qui confère les mêmes droits que le baccalauréat. C’est un baccalauréat en formation continue qui permet à ceux qui ont quitté le système scolaire sans diplôme de renouer avec les études dans un contexte adapté.

Équipements liés
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus